Forts d'une expérience de plusieurs années dans les repérages Amiante, les Ingénieurs du bureau HPE Diagnostics proposent des services spécifiques et un accompagnement adaptés aux cahiers des charges les plus exigeants de nos clients. La réglementation et les besoins des Maitres d’Ouvrages évoluant sans cesse, le bureau HPE a mis en place des processus  qui permettent de garantir une fiabilité des résultats, la sécurité des occupants des locaux, et les outils informatiques de suivi de projet les plus modernes.

Contrôle visuel périodique de l’état de dégradation des matériaux amiantés 

 

Contrôle visuel des surfaces traitées 

Stratégies d’Echantillonnage pour détermination des concentrations en fibres d’amiante en suspension dans l’air (mesure d’empoussièrement)  dans les cas suivants : 

     

          Pour les mesures d’empoussièrement lors de l’utilisation normale des locaux 

          Pour les mesures d’empoussièrement de seconde restitution

DIAGNOSTICS AMIANTE DES PARTIES
PRIVATIES DAPP

Tout propriétaire de parties privatives d’immeubles collectifs d’habitation, dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997, doit constituer, conserver et actualiser un Dossier Amiante des Parties Privatives (DAPP). Il est établi sur la base d’un repérage portant sur les matériaux et produits de la liste A de l’annexe 13-9 du Code de la santé publique.

Le DAPP permet d’informer le lecteur sur la présence de matériaux friables et contenant de l’amiante. L’état de dégradation de ces matériaux est aussi évalué. En cas de présence d’amiante, le propriétaire doit tenir le DAPP à ladisposition des occupants des parties privatives.

« Eliminez le doute quant à la présence d’éléments amiantés à risque pour les occupants de vos locaux grâce à nos diagnostics exhaustifs des parties privatives »

VALIDITÉ
Illimitée en cas d’absence du materiaux
contenant de l’amiante
 

DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE
DTA

Tout immeuble en copropriété dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997 doit constituer, conserver et actualiser un dossier technique amiante (DTA). Le DTA est établi sur la base d’un repérage portant sur les matériaux et produits des listes A et B de l’annexe 13-9 du Code de la santé publique.

Le DTA a pour objectif d’informer les occupants et les intreprises intervenantes de la présence de matériaux et produits contenant de l’amiante, de leur localisation et de leur état de conservation.

« Etablissez ou mettez à jour la synthèse des éléments amiantés des parties communes afin de respecter a réglementation et contrôler le risque d’intoxication des occupants ou intervenants en faisant appel aux ingénieurs du diagnostic »

VALIDITÉ
Illimitée en cas d’absence du materiaux
contenant de l’amianten
 

DIAGNOSTIC AMIANTE AVANT
TRAVAUX OU DÉMOLITION
DAAT / DAAD

Tout Maître d’Ouvrage amené à réaliser des travaux dans un bâtiment construit avant le 1er juillet 1997, est tenu de procéder, en collaboration avec un coordonnateur SPS s’il y a lieu, à l’évaluation des risques liés à la présence d’amiante et de transmettre le résultat de cette évaluation aux personnels et entreprises intervenants. Le champs de repérage du
DAAT est limité au programme de travaux fourni par la Maîtrise d’Ouvrage. Le champs de repérage du DAAD est constitué de l’ensemble du bâtiment faisant l’objet de la démolition.

Identifier et repérer les matériaux pouvant constituer une source de risque d’exposition à l’amiante des travailleurs affectés à des travaux de réhabilitation d’un bâtiment. Les DAAT/DAAD permettent d’assurer la protection des salariés des entreprises sur le chantier.

 

«Nos ingénieurs vous accompagnent également pour définir un programme de travaux clair et concis. »

VALIDITÉ
Illimitée mais spécifique à chaque projet

REPÉRAGE D'AMIANTE ET D' YDROCARBURES
AROMATIQUES POLYCYCLIQUES
HAP - DANS LES ENROBÉS

Jusqu’en 1995, des fibres d’amiante ont été incorporées dans les enrobés bitumineux pour consolider les routes. De ce fait, la réalisation de travaux sur les routes de France, implique une exposition des travailleurs au danger de l’amiante. De plus, pour tous travaux impliquant le recyclage de fraisât ou d’agrégats d’enrobés, il est nécessaire de déterminer la teneur en
Hydrocarbure Aromatique Polycyclique (HAP).

 

En prenant connaissance de l’éventuelle présence de fibres d’amiante et de la teneur d’HAP dans un enrobé, le maître d’ouvrage (entreprise de travaux, ou gestionnaire des infrastructures routières) peut adapter sa méthodologie de travail et optimiser la protection des travailleurs sur le chantier.

 
 

CONTRÔLES VISUELS

Lorsque des Matériaux ou Produits Contenant de l’Amiante (MPCA) ont été repérés, le Maître d’Ouvrage à l’obligation de s’assurer que ces derniers ne présentent pas de risques pour les personnes à proximité (code de la santé publique).

De ce fait, le propriétaire à l’obligation de faire réaliser des contrôles visuels périodiques afin de vérifier la dégradation dans le temps du MPCA.

 

De la même manière, suite à un chantier de retrait ou d’encapsulage de MPCA, le Maître d’Ouvrage doit faire réaliser un contrôle visuel après travaux, en deux étapes et selon une méthodologie précise, afin de s’assurer que les matériaux concernés par les travaux ne présentent plus de risques pour les occupants des locaux.

MESURES D'EMPOUSSIÈREMENTS

Les mesures d’empoussièrement permettent d’estimer la concentration de fibres d’amiante en suspension dans l’air afin d’évaluer le risque pour les occupants (ou travailleurs) et de déterminer les protections respiratoires à mettre en place lors du chantier.

Toutes nos mesures d'empoussièrement sont menées selon les normes en vigueur, et en étroite collaboration avec notre laboratoire partenaire agréé COFRAC.

Les  mesures d’empoussièrement sont réalisées dans les cas suivant :

 

  • Présence de matériau amianté dégradé afin d’évaluer le risque pour les occupants

  • Avant et pendant des travaux sur des MPCA afin de mesurer l’expositions des travailleurs

  • En fin de chantier afin de vérifier si l’objectif est atteint

Avant de réaliser des mesures d’empoussièrement, il est primordial de faire établir une stratégie d’échantillonnage.

Cette stratégie, réalisée en respect de la règlementation, permet de quantifier et de positionner les mesures d’empoussièrement à mener

Les mesures d’empoussièrement permettent d’obtenir une information quant à la concentration des fibres d’amiantes dans l’air. Cette concentration permet donc d’évaluer l’exposition des occupants vis-à-vis du risque Amiante.

Pour que les mesures d’empoussièrement soient efficaces et conformes aux normes en vigueur, il est indispensable d’établir une stratégie d’empoussièrement afin de définir le nombre de mesures à réaliser, à quel endroit et pour quelle durée.

Certaines mesures d’empoussièrement relèvent de la responsabilité du Maître d’Ouvrage, et d’autres sont à la charge de l’entreprise exécutant les éventuels travaux de désamiantage.

Notre rôle est donc d’accompagner le Maître d’Ouvrage dans l’établissement d’une stratégie d’échantillonnage pour sa campagne de mesures d’empoussièrement relevant de sa responsabilité, notamment:

  • les mesures d’empoussièrement lors de l’utilisation normale des locaux

  • les mesures d’empoussièrement de seconde restitution (à l’issue d’un chantier d’encapsulage ou de retrait de MPCA)

STRATEGIE D'ECHANTILLONNAGE

HPE FRANCE SARL immatriculée 798 405 692 RCS CRETEIL au capital de 10.000€ - 1bis rue Jean le Galleu 94200 Ivry sur Seine

COORDONNEES

1bis rue Jean le Galleu 94200 Ivry sur Seine